LE ROMAN HISTORIQUE


Linda Timsit, 2 nde 5.


Depuis plus d'un siècle, le roman Les Trois mousquetaires a un énorme succès. Mais le roman a nécessité d'innombrables recherches et surtout beaucoup de patience. Dumas n'a pas conçu spontanément le projet d'écrire Les Trois mousquetaires . Comme il l'indique dans sa préface, ce sont ses recherches sur Louis XIV qui l'ont amené par hasard aux mémoires de M.d'Artagnan . Bien que présent dans le roman, d'Artagnan n'apparaît pas dans le titre parce que Les Trois mousquetaires sont nés de la rencontre de trois noms mystérieux. Athos, Porthos, Aramis "héros...qui n'ont rien de mythologique" qu' A.Dumas nous présente comme des personnages authentiques : "1ère partie de ce précieux manuscrit -Mémoire de M.Le Comte de la Fère..que nous offrons aujourd'hui à nos lecteurs".C'est sous le signe du mystère et en brouillant les pistes entre histoire et romanesque que Dumas introduit son roman. Le roman Les Trois mousquetaires est non seulement un roman d'aventure mais un roman historique. Dumas s'est servi de la situation politique de l'époque, a intégré de grands personnages de l'Histoire et nous a donné des détails sur la psychologie de certains d'entre eux. A travers le roman nous cotoyons non seulement la "petite histoire" mais aussi l'histoire. Les personnages romanesques qu'il façonne s'inscrivent dans l'histoire grâce à la présence et au rôle de l'histoire. Nous tenterons d'expliquer la présence de ces "grands" dans ce roman qui, à certains égards n'a rien d'une oeuvre historique, en rappelant l'histoire du roman historique.

1-Un produit de la liberté.

Le passé de la France apparaît indissociable de la personne des rois qui s'étaient succédés à sa tête, et il aurait été jugé sacrilège de les faire figurer, même indirectement, dans une oeuvre d'imagination. La censure n'aurait pas manqué de suppléer cet interdit moral, s'il n'avait pas suffit à maintenir les auteurs dans les respects des lois et de la monarchie qui les empêchaient d'introduire la fiction dans l'histoire. Seuls les historiographes officiels pouvaient se le permettre dans les panégyriques qu'ils étaient chargés de rédiger. C'est ainsi que Charles X s'opposera à la représentation du drame de Victor Hugo un duel sous Richelieu où Louis XIII est dépeint comme un personnage falot, aboulique, propre à déconsidérer la dynastie des Bourbons tout entier. Il faudra la révolution de 1830 pour que, les auteurs perdant leur timidité et la censure se relâchant, le roman historique prenne place en France parmi les principaux genres littéraires. Ainsi, on peut dire que ce nouveau genre littéraire est également historique par la signification qui s'attache à sa naissance: c'est un produit de la liberté.

2-Une littérature romantique: le traitement particulier des personnages et du passé.

Le drame, ou le roman historique, nait et se développe. Il ne suffisait pas qu'il ne rencontre aucun obstacle moral ou politique; il devait aussi répondre à un besoin. Son apparition révèle la volonté d'affirmer le caractère naturel des passions de l'homme, en le montrant chez ceux et celles qui en semblaient préservés par leur grandeur originelle, et en faisant les principaux ressorts du destin. En un mot, le drame ou le roman historique est le premier véhicule du romantisme. Celui-ci s'emploie à exalter l'aventure humaine, dans ce qu'elle a de plus tumultueux, et va lui chercher des lettres de noblesse chez les rois, les reines, les personnages titrés. C'est le procédé de la sublimation mythologique qu'utilise A.de Vigny "Comme les fables grecques le roman ou le drame historique, en faisant représenter l'aventure humaine par des divinités anthropomorphes, la rehausse de juste ce qu'il faut d'irréel".

1-La dimension humaine des grands.

Louis XIII règne d'abord sous la régence de sa mère qui laisse pouvoir à Concini. Celui-ci est assassiné en 1617, à l'instigation du roi et, est remplacé par Luynes. Anne d'Autriche, après 23 ans de mariage, donne naissance au futur roi Louis XIV après avoir été compromise par Buckingham (scène du jardin d'Amiens en 1625), elle prit sans doute part au complot de Chalais, elle ne fut sauvée que par le silence de son valet de chambre qui fut embastillé. Elle a donc toujours ce visage sympathique qui fait que toutes les personnes qui la cotoient se sentent comme redevables envers elle, et tentent de la sauver (ex:Constance). Anne est délaissée par son mari, espionnée par ses proches, cependant elle reste fidèle à un code moral de l'honnêteté; c'est au nom de ce code qu'elle résiste à Buckingham. Le roi et la reine ont plus d'humanité dans le roman et sont plus proches des sentiments des hommes communs.ils ont donc moins de grandeur pour permettre une meilleure identification du lecteur. Dans le roman jamais ces hommes d'état ne gouvernent mais ils mettent leur pouvoir au service de leurs intérêts personnels, sauf Richelieu qui garde une certaine lucidité et une dimension politique. Le rôle de Marie de Médicis est gommé parce qu'il était en contradiction avec le personnage de Louis XIII que Dumas veut nous montrer c'est à dire un Louis XIII faible.

2-Réinterprétation des faits historiques.

L'affaire des ferrets est un fait réel mais Dumas l'utilise comme un fait majeur et en fait dans son roman un noeud autour duquel se démultiplient les complots. Le siège de la Rochelle devient un effet de l'amour de Buckingham pour la reine. C'est parce que Buckingham veut rentrer en France et revoir la reine qu' il utilise comme prétexte le siège de la Rochelle . A l'historique Dumas demande un aliment pour l'imagination; les faits et les personnages sont réinterprétés et associés à des considérations plus humaines et sentimentales que politiques .


Sommaire, précédent.