LEPIC, Vicomte Ludovic Napoléon (1839-1890) : Les Armes et les outils préhistoriques reconstitués : texte et gravures.- Paris : C. Reinwald et Cie, 1872.- 58 p.– [24] f. de pl. ; 35 cm.

PLANCHE I. : HACHES D'ABBEVILLE
Planche 1
Mes premières recherches, et ce ne furent pas les plus faciles, se sont portées d'abord sur les haches de M. Boucher de Perthes, provenant d'Abbeville. Après de nombreux essais, je suis amené à penser qu'on les employait en les emmanchant directement dans le bois, sans toutefois les faire traverser ; en prenant soin de faire buter le fond de la hache contre la partie noueuse où viennent aboutir les racines, on peut agir avec beaucoup de force, sans casser le silex ni abîmer le manche. Dans la planche I, on voit une hachette de 0 m,8 enfoncée dans un pied de frêne de 0 m,l5. Le silex pénètre à peu près aux deux tiers du bois, et il y reste maintenu par la seule pression. Voici comment j'ai fait : j'ai choisi un arbre encore sur pied ; à sa base, j'ai fait une entaille dans laquelle j'ai introduit la pierre, et je l'ai laissée ainsi pendant cinq ou six semaines ; l'arbre se réparant de cette blessure, entoure le silex, se resserre, et le retient d'une telle force que pour l'arracher il faudrait rompre la branche. Quand j'ai eu constaté que mon emmanchement était bien solide et fixe, j'ai coupé l'arbre, et je n'ai plus eu alors qu'à l'amincir pour faire un manche. L'arme a 0 m,67 de hauteur dans ce premier modèle, et j'ai conservé le bois intact ainsi que son écorce, afin qu'on pût bien comprendre le procédé. Cet outil n'est pas très-pratique ; il déchire le bois et donne en somme de pauvres résultats, de même que celui qui est gravé à coté sur la même planche. C'est encore un silex de Saint-Acheul, emmanché dans une racine de chêne et qui se manie facilement à la main. Il est possible que, lorsque ces armes venaient d'être taillées, elles fussent commodes ; mais, le temps ayant émoussé leurs angles, la patine les ayant recouverts souvent d'une couche fort épaisse, ils ne peuvent nous donner qu'une idée fort imparfaite de leur utilité et de leur emploi journalier. Cet outil a 0 m,28 de hauteur et 0 m,15 à sa plus grande largeur. Le silex est enfoncé à vif et très-solide.

INTRODUCTION
PLANCHE SUIVANTE

retour
table des auteurs et des anonymes